Mathieu Nicod
0
commentaires

Qu’est-ce qu’un sondage ?

Un sondage est un terme générique pour désigner des enquêtes. Il peut être utilisé à différents niveaux, avec des tailles d’échantillons extrêmement variés. La définition est très large, et peut recouvrir différents types de sondages.

Quelques exemples :

  • Sondage politique
  • Sondage administré à ses clients sur un nouveau produit
  • Sondage pour déterminer la meilleure manière de collecter des fonds
  • Sondage « du jour » sur un site Internet, avec une thématique d’actualité
  • Etc...

Un sondage peut être réalisé dans des secteurs et sur des thématiques très différents. Mais peu importe la question posée, un sondage d’opinion doit porter sur un échantillon précis, représentatif de la population entière, ou d’une partie de la population.

Cependant, on utilise aujourd’hui le terme de sondage pour désigner aussi des questions ou questionnaires plus ou moins compliqués, sans prérequis statistique.

Par exemple, si vous êtes une petite entreprise qui souhaite connaître l’avis de ses clients sur un nouveau produit à venir, un sondage en ligne gratuit peut se révéler riche en enseignements, sans avoir besoin de créer un échantillon précis de votre clientèle.

En revanche, dans les sondages d’opinion politiques, de nombreux sondages sont réalisés toutes les semaines, sur des sujets variés et des échantillons différents, et les prérequis statistiques doivent ici être respectés scrupuleusement.

Pour plus aller plus loin sur la création de sondage, consultez notre article à ce sujet.

Pourquoi faire un sondage ?

Avant de créer un sondage, il est impératif de déterminer ses objectifs, quelles données vous souhaitez récolter, et surtout pour en faire quoi !

Sondage d’opinion ? Insights sur nouveau produit ? Tester l’intérêt de vos clients sur un nouveau concept ? Etude de marché ? Etc…

Sur quelle cible ? Quel groupe de population ? Quelle segmentation de clientèle ?

Pensez votre sondage en termes opérationnels : que vais-je faire ensuite des réponses récoltées ? Comment vont-elles m’être utile ?

Pour aller plus loin sur l’analyse des résultats d’un sondage, rendez-vous sur notre article dédié.

 

analyse interprétation NPS

 

Sondage ou enquête de satisfaction ?

Par définition, un sondage est une enquête ponctuelle, sur une thématique précise.

A l’opposé, on trouve les enquêtes de satisfaction en continu. Ici, le principe est d’interroger un maximum de clients, tandis que pour un sondage, on cherche à obtenir un nombre précis de répondants.

Un sondage, à la différence des enquêtes de satisfaction, est généralement représentatif de la clientèle d’une banque, d’une enseigne, d’une marque ou de la population française.

Ainsi, une autre différence majeure par rapport aux questionnaires de satisfaction est la première question : le sexe, l’âge, la ville etc…

Dans les enquêtes de satisfaction, souvent envoyées à chaud après une expérience d’achat ou un contact avec la marque, l’identité du répondant est déjà connue.

En revanche, il est nécessaire de collecter ces informations lors d’un sondage, pour déterminer si la réponse, selon le profil du répondant, est utile ou pas dans l’étude menée.

Il ne s’agit pas de trancher si un sondage est mieux qu’une enquête de satisfaction, ou si une enquête est plus utile qu’un sondage. Les deux possèdent leurs qualités et leurs défauts. Selon vos besoins et vos objectifs, chacune des deux manières d’interroger vos clients offrira un éclairage unique sur les questions que vous vous posez.

Conclusion sur les sondages

Au final, plus que la forme du sondage, ce qui compte vraiment c’est : qu’allez-vous faire des réponses ensuite ? Comment exploiter cette mine d’or ? Comment les transformer en plans d’action opérationnels ?

En ayant toujours ces questions à l’esprit, vous créerez des sondages avec une véritables valeur ajoutée pour vous ou votre entreprise…

A vos questions !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *